Question

Voici ma question,
J’ai fait une neipa ,elle est prête à aller en cold crash ,mais elle a un horrible goût de médicaments/ métal/ je sais pas trop quoi.
L’aspect, l’odeur et la densité sont correctes mais je me demande si je dois attendre ou procéder. Je sais pas c’est quoi la cause mais j’ai déjà eu qqc de semblable.
Des solutions?

Pour une NEIPA vaut mieux pas trop la faire fermenter longtemps pour préserver les arômes et la fraicheur. Ce fait combien de temps ta fermentation ? Si c’est vraiment terrible le goût, tu perds rien à la laisser fermenter une semaine de plus voir si ça peut aider. Tu pourrais augmenter la température de quelques degrés pour encourager les levures à nettoyés.

Les off flavor que tu décris peuvent provenir de ton équipement et des produits de nettoyage. Ce serait une piste à vérifier. Si c’est le cas, je doute que les levures puissent nettoyés ces off flavor.

Voir description pour “medicinal” et “Metallic” :
http://howtobrew.com/book/section-4/is-my-beer-ruined/common-off-flavors

Est-ce qu’elle est jaune ou elle tire vers le brun?

Peux-tu décrire ton process. Est-ce que c’est ta première neipa?

Manuel

Elle est bien jaune , pas oxydé.
La levure a pris plus de 48 heures à partir et je crois que c’est là que ça c’est joué.
Lallemand new england que j’ai réhydraté.
Pas m’a première non.

Si elle tire vers le brun c’est qu’elle s’est oxydée?
J’en suis a ma deuxieme, et apres 4-5 semaines en bouteilles, elle a changée de couleur, et vire un peu au brun, est-ce que je devrais la jeter?
J’en ai gouté une hier, et je n’ai pas trouvé de faux gout

L’oxydation ça va tirer sur le brun et gouté le carton mouillé.
Si ça goûte pas mauvais, jette la pas!

Bon je vais les boire vite quand meme au cas ou!
Il m’en reste que 3 ou 4 anyway :smiley:
Merci!

Tant qu’on parle d’oxydation je vais en profiter, surtout que je met ma prochaine en bouteilles Vendredi!
Ce que je fais c’est que je transfert la biere de mon fermenteur en verre dans un autre bucket, pour pouvoir rajouter du sucre (bouilli), je melange ca tranquillement et je remue de temps en temps pendant 30-45min avant de mettre en bouteille, est-ce que ca vous parait correct?
Est-ce que je devrais quand meme remettre le couvercle pendant ce temps la ou c’est negligeable?
Est-ce qu’il y a une meilleure solution?

Lorsque j’ai utilisé un seau d’embouteillage, j’ai ajouté l’eau sucrée au fond, puis transféré la bière sur le dessus et supposé que ce processus l’a mélangée. Je n’attends pas après cette étape avant la mise en bouteille.

Pas besoin d’attendre après avoir mis la bière par dessus l’eau sucré. Je te conseil de brassé tout en douceur à chaque 4-5 bières pour que le mélange soit bien fait, sans faire de remoue pour pas oxygéner. J’ai eu des batch vraiment pas uniforme sur la carbonatation et ça la régler le problème en faisant ça.

Par contre pour les NEIPA, mon avis est de ne pas utiliser un bottling bucket et de mettre direct le sucre dans la bouteille et de la fermé tout de suite, pour minimiser le plus possible les risques d’oxygénations. Si ton équipement le permet.

Guillaume, if it helps, the way that I do it now is to bottle directly from the spigot on my fermenter (4 Gallon Conical Fermentor | Stainless Steel Brewing Fermentor) and add the sugar to the bottles individually by creating a sugar solution and then dosing them with a small syringe. It sounds like you’re using glass carboys so in that case you may just want to attach the bottling wand to the siphon and make sure you don’t pick up too much trub. (I hope you can translate English, it takes me forever to write anything comprehensible en français).

Marc, you should use this website which is more accurate than Google Translate :

C’est vrai que j’avais jamais pensé à mettre le sucre bouilli directement dans le seau, c’est ingénieux!
(Pourquoi je n’y ai pas pensé avant… :man_facepalming: :smiley:)

Le coup de la seringue, c’est aussi une très bonne idée, je pense que je vais essayer un de ces jours!
Par contre, transférer directement depuis mon fermenteur, avec tout le houblon qu’il y a dedans, ça va être compliqué pour cette batch, je vais juste mettre le sucre bouilli directement dans le seau avant le transfert pour cette fois et embouteiller rapidement.

Je vais emménager près de Disraeli cet été, j’aurai un meilleur espace pour avoir un bon setup de fermentation et arrêter d’utiliser mon fermenteur en verre, donc je pourrai faire comme toi pour l’embouteillage à ce moment là!
Il est fort probable que je vous demanderai vos conseils pour mon futur matériel d’ici là!

Merci pour vos conseils en tout cas, ça fait toujours plaisir!

Also note that I do 11L batches and use 500ml bottles (so around 18 bottles per batch) which makes this process more tolerable. If I did 22L batches I would probably look into kegging pretty quick. Cheers and thanks for the translation site tip.

I agree, I would really like to be able to keg my beer, at least for the standard beers, not the ones I would like to age, but I really don’t know much about it, and I would need to have all the equipment to do that, and especially to be able to serve it afterwards!
I’ll wait until I move to my future house to set it up properly, and learn how to do it at the same time!

Dans le temps, il se vendait des « pilules » de dextrose pour ce travail. T’en mettait une ou deux par bouteille selon ton besoin et la taille de la bouteille.

Je ne sais pas si ça se vend encore…

C’est vrai, par contre avec ça tu ne peux pas vraiment contrôler ton volume de CO2, je crois que ça se vend encore, mais je pense que c’est plutôt utile quand tu commences à brasser, mais pas après quelques années de brassage! :stuck_out_tongue:

Je crois qu’il s’en vendait des sortes de très petite taille, ce qui permettait d’avoir beaucoup plus de contrôle sur le volume (5 à 10 mini pilules par bouteille).
Vu qu’elles sont plus petites elles se décomposent plus vite aussi.

De mon côté, je fais comme Marc. Je me mets un film ou un podcast et j’y vais bouteille par bouteille.
C’est long, mais c’est beaucoup plus précis et moins de risques d’oxydation!

Il faut juste avoir un bon système pour éviter de sucrer une bouteille deux fois, sinon c’est “bottle-bomb” assurée!!

I’ve tried to find sugar drops at a sane price and could not. I also messed around with seeing if I could somewhat accurately determine the weight of sugar based on volume (say 1 tsp = 3g = 1 bottle or whatever) but the fluctuation was way too much and there’s no way I’m weighing 3g more than a few times in a row.